Le métro automatique

Deux autres de nos collaborateurs travaillent toujours pour le métro automatique de Rennes, et son VCU, le “cerveau du métro”. 

Il s’agit de développer/tester les applications des calculateurs embarqués (petits ordinateurs) qui se trouvent dedans le train (le matériel roulant). Ces fonctionnes servent à contrôler des différents sous-systèmes du matériel roulant (comme les portes, le système de guidage, l’éclairage, calcul de couple à appliquer par les moteurs pour rouler, …) et aussi surveiller l’état de ces équipements contre les défauts ou pannes potentielles (pour les buts de maintenance).